Histoire du Rotaract

Le programme Rotaract a permis, depuis 1968, à des milliers de jeunes de vivre l’idéal Rotarien. Partout dans le monde les Rotaractiens ont à leur actif des réalisations humanitaires remarquables et ont su acquérir, dans un cadre d’amitié et d’entraide, les connaissances nécessaires au développement personnel. Ils ont pu ainsi répondre aux besoins matériels et sociaux de la collectivité tout en œuvrant en faveur de l’amélioration des relations entre les peuples.

Chaque année, le 13 mars, nous célébrons l’anniversaire de l´octroi de la première charte Rotaract, en 1968, au club de Charlotte, en Caroline du Nord, États-Unis.

Mais c’est une longue histoire qui a précédé la création officielle du Rotaract.

En effet dès les années 50, de nombreux clubs de jeunes adultes ou d’étudiants ont été crées et parrainés par des Rotary clubs. Ils ont fonctionné de manière “non officielle” et sous différents noms. Déjà en 1935, Paul Harris, fondateur du Rotary, avait découvert lors d’un voyage en Australie, un mouvement de jeunes fondé sur les principes rotariens.

On peut citer par exemple les “Cercles Paul Harris” qui se sont formés en Europe et spécialement en grand nombre en Belgique et en Italie ou encore les “Rotors” clubs qui furent créés dans quelques universités américaines. Aujourd’hui certains Rotariens américains se surnomment des “Rotors-act” en référence à leur ancienne appartenance à ces clubs. Toutes ces organisations ont comme point commun qu’il se formait de jeunes gens, pour la plupart enfants de Rotariens et leurs amis, et dont le fonctionnement et les objectifs étaient similaires à ceux qui caractérisent aujourd’hui le Rotaract.

Dès 1965, ces organisations vont connaître une expansion importante liée à la création, trois ans plus tôt, de l’Interact, programme du Rotary International destiné aux lycéens. En effet, nombreux sont les Interactiens, qui arrivés en âge limite décidèrent de créer un nouveau type de club : les “Senior Interact”.

Très rapidement, les dirigeants du Rotary International, et notamment son Président de l’époque Luther H. Hodges, prirent conscience de l’importance de ces clubs et de leurs actions. C´est ainsi qu’en 1968, le Conseil Central du Rotary International décida de l’adopter et d’en faire un programme important parmi les différents services que le Rotary International offre aux jeunes adultes.

Il fut baptisé Rotaract, nom qui résulte de la contraction des termes Rotary et Action. La première charte fut délivrée le 13 Mars 1968 au club de Charlotte, USA.

Bien qu’officiellement le Rotary International annonce que ce club fut le premier club Rotaract, et donc que le Rotaract est né au États Unis, on ne peut pas oublier qu’un grand nombre de clubs de jeunes adultes affiliés au Rotary ont changé leur nom et ainsi rejoint la nouvelle organisation tout de suite après la création du club de Charlotte.

Ces mouvements furent la base qui permit au Rotaract de se répandre immédiatement dans le monde entier. On comprend donc mieux pourquoi, encore aujourd’hui, le Rotaract est très développé en Europe-Afrique et en Asie-Pacifique alors qu’en Amérique du Nord le Rotaract compte moins de 500 clubs.

Après sa création officielle, le mouvement Rotaract sera pendant de nombreuses années considéré par le Rotary International comme une simple action d’intérêt public du Rotary. Les années 90 vont marquer un tournant dans son histoire avec la création en Europe et en Australie de Groupes Multidistricts d’Information, comme la Coordination Nationale Rotaract France.

Ces groupes, dont ERIC, le Centre d’Information Européen du Rotaract est aujourd’hui le plus important, vont permettre au Rotaract de devenir, pour reprendre l’expression de l’ancien Président International Rajendra Saboo, le “Partenaire dans le service” du Rotary. Ce changement de considération sera renforcé en 1996/97 par le Président International Luis Vicente Giay qui a fait du développement du Rotaract l’une des ses priorités.

En 1959, André Geubel, président fondateur du Cercle Paul Harris de Péruwelz en Belgique, décrivait son club dans ces termes :

« Un immense navire faisant route vers la paix et l’entente, battant pavillon de l’amitié, ayant comme gouvernail “Servir” et comme équipage tous les jeunes de bonne volonté »

Cette description reste aujourd’hui valable pour décrire le Rotaract, qui en tant qu’organisation du Rotary International, permet de montrer concrètement au jeunes adultes que le Rotary est au service de l’humanité.